Windows 10 vous laissera mettre à mort les mots de passe traditionnels - Android

Windows 10 vous laissera mettre à mort les mots de passe traditionnels - Android

Dans la dernière bêta de Windows 10, Microsoft offre le choix à ses utilisateurs de désactiver complètement l’utilisation d’un mot de passe. Ainsi, il faut nécessairement passer par la reconnaissance faciale, un lecteur d’empreintes ou un code PIN pour que les utilisateurs d’une machine se connecte. Les mots de passe n’ont plus la cote. Auparavant Lire la suite

Dans la dernière bêta de Windows 10, Microsoft offre le choix à ses utilisateurs de désactiver complètement l’utilisation d’un mot de passe. Ainsi, il faut nécessairement passer par la reconnaissance faciale, un lecteur d’empreintes ou un code PIN pour que les utilisateurs d’une machine se connecte.

Les mots de passe n’ont plus la cote. Auparavant seuls moyens de sécuriser nos comptes, ils sont vite devenus obsolètes alors que les utilisateurs tendent à ne pas créer de mots de passe forts et que les nombreux piratages font que des bases de données de mots de passe se retrouvent sur le net à la vue de tout le monde.

Fort de ce constat, l’industrie tech a mis en place la vérification en deux étapes et pousse « l’après password », par le biais notamment de la reconnaissance faciale et des lecteurs d’empreintes. Windows 10 va accélérer cette transformation.

Plus de mots de passe sur Windows 10

Dans la dernière version bêta de Windows 10 disponible dans le programme Insider, Microsoft a décidé de lancer un test sur une poignée d’utilisateurs. Ces derniers ont accès dans les paramètres à une nouvelle option permettant de totalement désactiver le mot de passe pour les utilisateurs d’une machine.

Restent alors trois moyens d’identification : la reconnaissance faciale, le lecteur d’empreintes et le code PIN. Ce choix est particulièrement intéressant pour les particuliers cherchant à augmenter la sécurité de leurs comptes.

Du côté de Microsoft, on y voit un moyen de partager la responsabilité de la mise à mort future du mot de passe. En soi, il est bien destiné à mourir… mais le faire accepter au grand public est plus compliqué. Ici, il s’agit simplement de pousser le gros bouton rouge de la destruction vers l’utilisateur et observer son comportement.

Microsoft

11/07/2019 09:40 AM